Partenaires

De l’impact des variations temporelles sur les transitions formantiques

M. ABUOUDEH, Université de Nantes, 2018
lundi 7 janvier 2019.
 

Cette étude permet d’explorer les variations spectrales provoquées par deux types de changements temporels qui résultent respectivement de l’opposition de longueur vocalique (variations intrinsèques) et des variations du débit de parole (variations extrinsèques). Trois protocoles expérimentaux ont été conçus, deux en arabe jordanien et un en français, pour examiner ce phénomène. Un intérêt particulier a été porté aux occlusives produites dans des séquences CVC dans le but d’évaluer la coarticulation de la consonne en position initiale et finale. La durée des voyelles et la fréquence des trois premiers formants au début ou à la fin et au milieu de chaque séquence ont été mesurées dans chaque condition de longueur et de débit. Les équations de locus ont été utilisées afin de décrire la relation CV/VC quand elle subit ces deux types de variations. Selon les résultats, la qualité de la voyelle et de la consonne est influencée par l’opposition de durée et par le débit de parole de manière distincte. Le changement généré par les variations temporelles est évalué à l’aide des équations de locus et à travers des analyses de dispersion. Ces outils révèlent qu’il existe un chevauchement coarticulatoire plus important quand la durée de la voyelle est réduite, peu importe l’origine des variations temporelles dans les deux langues (intrinsèque et extrinsèque). Par contre, les variations temporelles impactent la classification des occlusives de manière distincte selon leur origine.



Forum

Contact : webmaster-afcp@afcp-parole.org - Hébergement : Université d'Avignon
Développé sous SPIP